Moins de bruit dans les transports

Les faits & le projet

Le bruit perçu dans l'habitacle d'un véhicule qui se déplace est dominé par l'excitation turbulente générée par les couches de fluides qui s’écoulent sur le fuselage de l'avion ou la carrosserie de la voiture sous l'effet de leur vitesse. Le bruit résulte de la somme entre le bruit d'origine aérodynamique et les vibrations de la structure excitée par l'écoulement.

Mieux connaître les propriétés de ces sources permettra à terme d’envisager les mesures à prendre pour réduire les nuisances sonores. C’est l’objectif des travaux conduits par une équipe de l’Ensam Paris en collaboration avec Airbus sur le bruit à l'intérieur d'un cockpit d’avion et avec Renault sur le bruit dans une voiture.

Les résultats

Pour la première fois, les sources respectives du bruit aérodynamique et à l'origine des vibrations de la structure ont pu être quantifiées. Seule la simulation numérique permet d’atteindre ce niveau de précision, donc d’accéder à une meilleure compréhension des phénomènes… Car l’expérimentation se heurte à un obstacle de taille : le bruit de la soufflerie masque le bruit aérodynamique.

Références

1,5 million d’heures sur Ada (CNRS/Idris) et Curie (CEA/TGCC)

Responsable projet : Xavier Gloerfelt - ENSAM

Projet 2013 retenu dans le cadre du comité thématique «Écoulements non réactifs»