Paris, le 29 juin 2020 – Atos, un leader mondial de la transformation numérique, GENCI (Grand Équipement National de Calcul Intensif), l'agence française nationale du calcul intensif et le CEA annoncent que le supercalculateur Joliot-Curie, avec une puissance de 22 pétaflop/s, est le supercalculateur de recherche académique et industrielle ouverte le plus puissant de France et le troisième plus puissant d'Europe, selon le classement TOP500 des supercalculateurs publié le 22 juin 2020.

Ce supercalculateur est dérivé des travaux de co-conception menés par le CEA avec Atosi depuis plus de 20 ans et qui ont permis de définir les architectures actuelles des calculateurs de puissance. La machine Joliot-Curie est notamment équipée des derniers processeurs AMD Rome intégrés dans la plateforme BullSequana XH2000 d’Atos. Joliot-Curie occupe aujourd’hui la 34ème position dans le TOP500. 

Inauguré il y a un an, Joliot-Curie fonctionne à plein régime depuis 6 mois, au profit d’une douzaine de domaines académiques et industriels tels que le climat, l'astrophysique, la géophysique, la combustion haute-fidélité, la biologie, la dynamique moléculaire et propriétés des matériaux, ainsi que les domaines du génome et des neurosciences. 

Opéré au Très Grand Centre de Calcul du CEA (TGCC), ce supercalculateur a démontré sa capacité à fournir un accès prioritaire dit « urgent computing » à un ensemble considérable de ressources de calcul intensif, en particulier dans la lutte contre le Covid-19 grâce à l’accompagnement des utilisateurs fourni par les équipes d'experts du CEA. Ces dernières préparent les environnements logiciels nécessaires aux projets puis veillent à optimiser leur déroulement, la génération des résultats et leur dépouillement. www.atos.net [1]– Suivez-nous sur @AtosFR 

Ainsi, dans le cadre de l'appel Fast Track COVID-19 de PRACE (Partnership for Advanced Computing in Europe) et des appels nationaux COVID-19 de GENCI, des scientifiques européens utilisent les ressources des supercalculateurs nationaux français pour 36 projets de recherche sur le COVID-19, dont 18 à ce jour tournent sur les ressources de calcul de Joliot-Curie. 

Les résultats scientifiques issus de ces calculs devraient permettre de soutenir la lutte contre le Covid-19, notamment en améliorant la connaissance du virus pour accélérer le développement d’un traitement médical. 

Joliot-Curie dispose, depuis janvier 2020, d'une puissance de calcul étendue avec plus de 440 000 coeurs x86 répartis dans 5 000 noeuds de Calcul Haute Performance. Il s'agit du premier supercalculateur installé au monde avec des processeurs AMD EPYC™ 7H12 intégrés dans la plateforme BullSequana XH2000, la dernière génération de plateforme DLC (Direct Liquid Cooling) d’Atos, conçue pour supporter une efficacité énergétique optimale. 

 

Stéphane Requena, CTO de GENCI, a déclaré : « Avec son architecture modulaire et équilibrée, Joliot-Curie est l'un des systèmes les plus utilisés au sein de PRACE. Nous sommes extrêmement fiers de pouvoir offrir une telle puissance de calcul aux chercheurs européens, notamment dans la lutte contre le COVID-19 ». 

Hélène Bringer, Directrice Big Data & HPC chez Atos en France, a ajouté : « Chaque nouveau classement TOP500 souligne le rythme effréné de l’innovation dans le domaine du Calcul Haute Performance. Nous sommes fiers de figurer avec 6 supercalculateurs, dont Joliot Curie, parmi les 50 premiers mondiaux grâce à notre technologie BullSequana extrêmement performante, et de contribuer ainsi à la compétitivité industrielle et scientifique de l’Europe ». 

Christine Ménaché, responsable du TGCC (Très Grand Centre de Calcul du CEA) a déclaré : « Toutes les équipes du TGCC se sont mobilisées pour accompagner les utilisateurs dans leur usage de cette nouvelle partition AMD-Rome de Joliot-Curie, en particulier ceux des projets impliqués dans la lutte contre la Covid-19. Le CEA est fier de pouvoir soutenir la recherche française et européenne grâce à son expertise développée dans la définition des architectures de centres de calcul, la mise en oeuvre et l’utilisation des supercalculateurs et de leur environnement, notamment au travers de Joliot-Curie. » www.atos.net [1]– Suivez-nous sur @AtosFR 

©P. Stroppa/CEA

La partition AMD de Joliot-Curie a été financée dans le cadre du projet européen PPI4HPC (H2020-754271), visant à acquérir des solutions de calcul et de stockage innovantes, au travers d’une procédure d’acquisition coordonnée par GENCI, pour 4 centres leaders dans le monde du calcul intensif dont CEA/GENCI (France), CINECA (Italie), JUELICH (Allemagne) et BSC (Espagne). 

D’autre part, GENCI, le CEA et Atos sont fiers d’annoncer l'acquisition d'une nouvelle partition state-of-the-art de calcul dans le cadre de la procédure transnationale de consultation pour l'acquisition de systèmes HPC innovants PPI4HPC. Cette future partition, basée sur des processeurs Fujitsu ARM A64FX, permettra de poursuivre l’accroissement des capacités de la machine Joliot-Curie, et de préparer la communauté des chercheurs français et européens à l’exascale. 

***