Allocations 2014 : demande toujours plus forte

558 dossiers, dont 19 % de nouveaux projets, ont été déposés lors de la première campagne d'attribution 2014 de ressources sur les moyens nationaux (DARI) de GENCI. Après évaluation scientifique et technique, ce sont 529 projets qui ont obtenu plus de 620 millions d'heures de calcul au 1er janvier 2014 pour l'année civile. Parmi les projets déposés pour l'instant cette année, 40 % bénéficient d'un soutien de l'ANR et 15 % d'un soutien industriel. La deuxième session d'attribution sera ouverte du 2 avril au 4 mai 2014, pour une allocation du 1er juillet au 31 décembre 2014. Pour candidater, rendez-vous sur le site www.edari.fr [1]

Sur la seule première session 2014, ce sont plus de 945 millions d'heures qui ont été demandées, avec une pression particulièrement forte sur les machines généralistes : Curie, opérée par le CEA au TGCC, Ada, opérée par le CNRS à l'Idris, et Jade au Cines, qui sera remplacée en fin d'année.

En 2013, la demande cumulée sur les deux sessions avait dépassé, pour la première fois, le milliard d'heures alors que la mise en service d'Ada et Turing à l'Idris avaient permis d'de porter à 739 millions le nombre d'heures allouées. Depuis la mise en oeuvre des campagnes DARI en 2009, ce sont ainsi plus de 3.2 milliards d'heures de calcul qui ont été allouées aux communautés scientifiques françaises.

Et la demande ne faiblit pas : elle augmente même plus rapidement que l'offre en ressources de calcul, qui s'accroît pourtant chaque année.

Chaque année, plus de 600 projets sont déposés : l'amélioration du parallélisme des codes de calcul et leur diffusion au sein des communautés favorisent des demandes toujours plus importantes. La moyenne des demandes a plus que doublé, passant de 800 000 heures en 2010 à 1.7 million d'heures en 2013.