Comme chaque année à l’occasion de SuperComputing (SC 2017 [1]), la revue HPCWire décerne ses prix dans de nombreuses catégories (utilisation du HPC dans sciences de la vie, l’énergie, le manufacturing, accomplissement de l’année, meilleure techno, technos à suivre...).

 

Cette année GENCI a été une fois encore récompensée dans le cadre du prix Top HPC-Enabled Scientific Achievement [2] (Meilleure réalisation scientifique – HPC).


Les équipes françaises ont ainsi été bien représentées notamment dans la partie utilisation du HPC en sciences fondamentales (équipe CEA, CNRS, Université Paris Diderot et Université Montreal pour l’explication des cycles solaires de 11 ans)

Les scientifiques du CEA, CNRS, l'Université Paris-Diderot, le "Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics" et l'Université de Montréal sont parvenus à expliquer pourquoi le champ magnétique du Soleil se renverse tous les 11 ans. Les scientifiques ont mis en évidence l’existence d’une rétroaction forte entre le champ magnétique de l’étoile et son profil de rotation interne, dont les modulations temporelles déterminent ultimement la période du cycle. Cette découverte majeure quant à la compréhension de l’origine du champ magnétique des étoiles  a été publiée le 14 juillet 2017 dans la revue Science [3].  (Large simulations, in-transit post-processing, parallel I/O, remote visualization, ASH Code on GENCI, PRACE, Compute Canada HPC resources.)   

 

Retrouvez en pièce jointe le communiqué de presse commun HPCWire /GENCI [4] paru le 13 novembre 2017.