Image symbolique  [GENCI, Catherine Rivière]

Afin de préparer au mieux les communautés scientifiques françaises à l’arrivée, à la fin de la décennie, de la prochaine génération de supercalculateurs dits exascale et de mettre à leur disposition les systèmes les plus adaptés, GENCI vient de mettre en place deux collaborations.

L’une sera menée avec IBM autour d’architectures OpenPOWER couplant fortement processeurs IBM Power et accélérateurs GPU NVIDIA.

L’autre sera réalisée avec Atos/Bull et Intel autour d’architectures de type manycore, équipées de processeurs Intel Xeon Phi, reliées par le réseau d’interconnexion BXI (Bull eXascale Interconnect) et intégrées dans la plate-forme exascale Bull « Sequana ».

Ces collaborations s’inscrivent dans une démarche globale de veille technologique, menée par GENCI avec ses partenaires. Elles visent à mettre à disposition en 2016, à l’Idris pour IBM et au Cines pour Atos/Bull, des systèmes de test pour évaluer le potentiel de ces technologies et leur adéquation à un ensemble d’applications scientifiques représentatives des thèmes majeurs de la recherche. Elles prévoient également un volet d’accompagnement et de formation pour le portage et l’évaluation des applications ciblées.
Ces travaux seront réalisés par la cellule de veille technologique de GENCI qui comprend des représentants de ses associés, de la Maison de la simulation, des centres nationaux de calcul et du groupe Calcul.