Le calcul intensif et l'intelligence artificielle au service de la connaissance

En charge de mettre à disposition des moyens performants de calcul et de traitement de données massives, GENCI a pour mission aux niveaux national et européen, de favoriser l'usage du calcul intensif associé à l'intelligence artificielle et aux technologies quantiques au bénéfice des communautés académiques et industrielles dans le cadre de la recherche ouverte. 

  • 9558

    projets scientifiques

  • 130

    pétaflops

  • 2,4

    milliards d'heure de calcul

Actualités

Agenda

Résultats scientifiques

    • CT10 : Intelligence artificielle et applications transversales du calcul

    L’IA au service de la compréhension de l’Univers

    Les chercheurs ont ici développé des méthodes utilisant l’Intelligence Artificielle combinée à des simulations numériques de l’Univers afin de pouvoir contraindre avec une plus grande précision les modèles cosmologiques.

    • CT6 : Informatique, algorithmique et mathématiques

    Modélisation à grande échelle d’ondes harmoniques avec une méthode de Galerkin discontinue hybridizable

    Ce grand défi s’intéresse à la simulation de la propagation d’ondes mécaniques sur des problèmes à très grande échelle en domaine fréquentiel. L’objectif de simuler un grand nombre de longueurs d’onde dans des milieux complexes est d’importance dans de multiples applications d’imagerie.

Tous les résultats

La science 3D

The research team led by Fabio Sterpone, CNRS senior scientist at LBT (Laboratoire de Biochimie Théorique, Institut de Biologie Physico-Chimique), employed a novel computational approach to simulate the first detailed model of a biological nanoreactor using the MUPHY Multiphysics code coupling microscopic Molecular Dynamics (MD) with a hydro-kinetic Lattice Boltzmann (LB) method. ...

L'équipe de recherche dirigée par Fabio Sterpone, chercheur CNRS au LBT (Laboratoire de Biochimie Théorique, Institut de Biologie Physico-Chimique), a utilisé une nouvelle approche de calcul pour simuler le premier modèle détaillé d'un nanoréacteur biologique en utilisant le code MUPHY Multiphysics couplant la dynamique moléculaire microscopique (MD) avec une méthode hydro-cinétique Lattice Boltzmann (LB).

 

Ce projet a fait l'objet de plusieurs publications. 

 

Il figure dans le cahier Grands Challenges (pp. 108 - 112) en lien ("En savoir plus").